Location : les travaux pouvant être effectués par le locataire dans un appartement à Annecy

Partager sur :
Location : les travaux pouvant être effectués par le locataire dans un appartement à Annecy

Que ce soit pour rendre son logement plus douillet, confortable ou sécurisé, le locataire peut y entreprendre certains travaux, sans l’autorisation préalable du propriétaire. Cependant, certains chantiers nécessiteront l’aval de ce dernier avant d’être entrepris. 

Les travaux libres au locataire dans son logement
Les travaux que le locataire peut entreprendre sans demander l’avis du propriétaire sont ceux considérés comme des petits travaux. Il peut s’agir de légers aménagements comme un coup de peinture, le remplacement d’une moquette ou d’un papier peint, … mais aussi la fixation d’équipements démontables tels que des étagères, en prenant cependant soin de reboucher les trous sur les murs en fin de bail. 

La seule précaution à prendre est de ne pas ternir l’habitabilité du logement, par exemple en choisissant une teinte trop excentrique pour les murs, au risque de devoir remettre le logement en l’état à la fin de la location. 

Les travaux exigeant l’accord du propriétaire
Les gros travaux demanderont obligatoirement l’accord du propriétaire, expressément par écrit, avant de pouvoir s’effectuer par le locataire. Ce sont les tâches qui engageront de gros chantiers et qui modifieront la configuration ou la structure du logement. Il peut s’agir de la construction ou de la démolition d’un mur ou d’une cloison, l’installation d’une douche à l’italienne, … 

A la fin du bail, le propriétaire peut choisir de conserver ces nouvelles structures sans, pour autant, devoir rembourser le locataire qui en a pris l’initiative pour les dépenses qu’il y a consacré.

Plusieurs alternatives pour les travaux de mise aux normes du logement
Les travaux de mise aux normes doivent faire l’objet d’une demande d’autorisation à l’intention du bailleur. Par lettre recommandée, le locataire doit également y indiquer les détails des travaux à entreprendre. Le bailleur pourra réagir de trois manières différentes :
-    donner son accord et le locataire réalisera les travaux à ses frais
-    proposer d’effectuer les travaux dans un délai maximum de un an, en prenant les frais à sa charge
-    refuser.