La promesse d’achat doit être définie de manière sereine lors d’un achat immobilier à Annecy

Partager sur :
La promesse d’achat doit être définie de manière sereine lors d’un achat immobilier à Annecy

Lorsqu’un bien immobilier à Annecy vous intéresse, signifiez-le au vendeur en lui faisant parvenir votre promesse d’achat. Document essentiel dans toute transaction immobilière, sa conception ne doit pas se faire à la légère car une fois envoyée et acceptée par le vendeur, il ne sera pas aisé d’en effacer les termes.

Le recours à l’expérience d’une agence immobilière sera donc requis lors de sa rédaction.

 

La promesse d’achat, qu’est-ce que c’est ?


La promesse d’achat est un document rédigé par un acheteur potentiel qui désire, sérieusement, acquérir un bien immobilier à Annecy. Il est donc à adresser au vendeur. Il permet à l’acquéreur d’informer de manière officielle qu’il est intéressé par le bien mis en vente, et qu’il a l’intention de l’acheter si le vendeur accepte les conditions qu’il y émettra. 

 

Que contient la promesse d’achat ? 


Dans ce document doivent être stipulés :

  • Les caractéristiques du bien concerné
  • L’offre d’achat, soit le prix proposé par l’acheteur quant au bien, et qui n’est pas forcément le même que celui proposé par le vendeur
  • Le délai de réponse de 5 à 10 jours, tout en insistant sur l’annulation de la promesse une fois cette période passée
  • Le moyen auquel le vendeur doit recourir pour faire parvenir sa réponse à l’acheteur
  • Le financement recouru par l’acheteur si la vente a lieu
  • Les conditions suspensives de la promesse de vente, regroupant les situations qui pourront empêcher l’acheteur de s’acquérir du bien malgré l’acceptation du vendeur, par exemple en cas de refus de son prêt immobilier, en cas de défaillances dans la structure ou l’état du bien, … 

 

La promesse d’achat doit-elle obligatoirement être acceptée par le vendeur ?


Le vendeur a toute liberté de décliner la promesse d’achat émise par un acquéreur si ce dernier propose un rabais sur le prix du bien proposé par le vendeur.

Toutefois, si la vente doit avoir lieu selon la valeur du bien estimée par le vendeur, ce dernier est dans l’obligation d’accepter la promesse d’achat. Il devra alors, rédiger, quant à lui, le compromis de vente.